Marianne voile

A lire, un article du Nouvel Observateur qui se fait l'écho de la détermination d'un certain nombre de musulmans pour faire respecter la loi du coran, c'est-à-dire la charia, en France, ni plus ni moins. Et ils se disent prêts à constituer des milices d'auto-défense musulmanes.

Comme il était question dans l'article  des émeutes qui ont suivi les prétendues agressions de deux femmes voilées et que les interviewés sont plus que clairs : Ils exigent l'abrogation des lois sur le voile à l'école et sur le niqab (pour qui se prennent-ils, ces barbus, pour dire "j'exige", "j'exige au nom de ma religion que la loi des hommes ne soit pas valable" au pays de Voltaire ?) et annoncent clairement la couleur : ils vont se mettre à constituer des milices d'auto-défense musulmanes.

Entendez bien. Il ne s'agit pas ici de milices citoyennes défensives pour pallier au désengagement de l'Etat qui n'assure plus ses fonctions régaliennes comme nous l'avons déjà évoqué, milices vouées à défendre tout le monde, quel que soit son âge, son sexe, sa religion, sa couleur... Il s'agit ici clairement d'instaurer une police musulmane chargée de faire appliquer la charia en France, contre les citoyens que la charia révulse, contre la police chargée de faire appliquer la loi.

Valls a-t-il relevé ? Valls a-t-il proposé d'interdire la coordination musulmane  responsable de ce projet ? 

Bien plus dangereuse que Troisième voie, les JNR ou l'association qui faisait vivre le Local de Serge Ayoub, fermé par le Ministère de l'Intérieur, non ? 

Mais nous savons tous que Valls ne lèvera pas le petit doigt.

Par contre, nous savons tous que si nous, nous lançons des milices citoyennes pour assurer notre sécurité au quotidien, medias et politiques hurleront à l'extrême droite et réclameront notre dissolution.

Et si nous créons des milices citoyennes pour empêcher les milices islamiques que la coordination musulmane d'Argenteuil veut mettre en oeuvre de faire appliquer la charia chez nous, que se passera-t-il au premier affrontement ?

Bien sûr, on dira que nous sommes des provocateurs, des intolérants, sans prendre en compte le fait que la décision de créer des milices islamiques a été prise en juillet 2013 et que, devant le silence de ceux qui nous gouvernent, il se pourrait bien que les citoyens prennent en charge la police de leur quartier, histoire de protéger ceux que les milices islamiques pourraient rencontrer et qu'ils pourraient vouloir contraindre, redresser ou intimider... Jeunes filles, jeunes femmes court vêtues, jeune femme au "facies maghrébin" sans voile, couple homo se donnant le main, individu typé soupçonné d'être musulman pris en train de boire de l'alcool ou de manger un sandwich au jambon...  

Par Christine Tasin le 21/08/2013