PS rose inversée

Communiqué de presse de Jacques Colombier, Secrétaire départemental du FN Gironde, Membre du Bureau Politique du FN du 26/08/2013

Harlem Désir premier secrétaire du PS dans un interview à Sud Ouest vient de traiter le Front National de « parti de menteurs et de profiteurs de la crise » et « d’avoir une attitude anti- nationale ».

Voulant mener la lutte contre le FN, il ne sera pas le premier est s’y casser les dents,il ne trouve comme argument que l’insulte la plus basse pour exister,alors qu’il est contesté au sein même de son parti.

En rajoutant au risque de sombrer dans le ridicule cet ancien condamné par la justice pour emploi fictif et recel d’abus de bien sociaux n’hésite pas à demander que l’on condamne moralement le Front National .Il est bien le plus mal placé comme donneur de leçons de morale, ainsi que nombre de ses amis socialistes condamnés à divers titres par les tribunaux !

Accusant le FN d’être anti- national , le PS parti du mondialisme et de l’Europe fédérale sort les sempiternels lieux communs gauchistes de jouer sur les peurs ou d’alimenter la haine : contre qui ? quelles peurs ? Il est bien incapable de le dire.

Autant de qualificatifs mensongers qui ne convainquent plus une grande majorité des français qui ont compris que seul le Front National pouvait les sortir de la pauvreté, de l’abandon et du chômage dans lesquels les socialistes comme l’UMP les ont jeté.

L’université du PS avait comme thème majeur la lutte contre le FN .Comme programme politique c’est un peu court.

L’enseignement principal de ces journées démontre que le FN est bien le centre de gravité de la vie politique française, objet de toutes les craintes pour une UMPS en complète déshérence dans l’esprit des français.

Le PS prouve, par ces attaques aussi imbéciles qu’innéficaces, que le Front National est bien la seule et la vraie opposition au socialisme et à une UMP centrée sur ses problèmes d’ambitions personnelles et non sur le redressement du pays.

Manuel Valls déclare que « gagner contre l’extrême droite, c’est d’abord gagner contre les mots » et Dieu sait s’il est un virtuose des mots et de l’enfumage ,nous lui laissons les mots pour nous occuper des « maux » que subissent chaque jour nos compatriotes afin de les sortir de cette ornière politique ,morale et économique.

L’élection présidentielles et les dernières législatives de l’Oise et de Villeneuve sur Lot amènent en effet le Front National sur la route du pouvoir. Le PS incapable d’en tirer les leçons se réfugient dans des insultes et gesticulations stériles .Encore un effort messieurs les socialistes et vous pourrez dès 2014 et 2015 prendre pour thème « Comment se reconvertir hors de la vie sociale et politique ».