Kalachnikov Marseille

Christiane Taubira et ses amis sont probablement heureux : la fameuse réforme pénale mise en oeuvre sera probablement active dans peu de temps. Ainsi les délinquants, les voleurs et autres agresseurs en tout genre vont pouvoir profiter de "l'opération porte ouverte" de l'administration carcérale.

Et les principaux bénéficiaires l'ont bien vite compris.

Le meilleur exemple de ce matin (celui qui s'étale dans la presse) nous arrive tout droit de la ville de Stéphane Ravier, Marseille, où , c'est Le Parisien qui l'écrit, "à la suite d'une altercation entre deux bandes dans une boîte de nuit, des jeunes sont allés chercher des  et sont revenus deux heures plus tard, arrosant les lieux de tirs de kalachnikov et de 9 mm.  Au total, 34 douilles, dont 22 de kalachnikov, ont été relevées sur les lieux par les techniciens de la police scientifique et technique, selon des sources proches de l'enquête."

Finalement, les "jeunes", pourquoi se poseraient-ils la question de savoir si c'est bien ou mal de dégainer un attirail digne des films d'action du genre de ceux où l'on voit un Bruce Willis utiliser toute sorte d'armes automatiques ? Alors que du plus haut de la sphère politique l'impunité leur est délivrée.

Le délégué zonal adjoint du syndicat  de police Alliance, David-Olivier Reverdy, réagit ainsi : "c'est un véritable miracle que le bilan n'ait pas été extrêmement grave vu les calibres utilisés. Une fois de plus, il est démontré que ce ne sont pas seulement les quartiers nord qui sont exposés à la circulation des armes de guerre"...En effet la fusillade n'a pas eu lieu dans un quartier périphérique de la cité phocéenne mais dans le quartier de l'Opéra dans le 1er arrondissement à quelques pas du Vieux-port.

Que va dire encore Manuel Valls comme paroles martiales ? 

Nos compatriotes et en l'occurence ceux qui habitent Marseille en ont véritablement ras-la-casquette de cette insécurité qui désormais éclate aux yeux de tous et en tout lieu.

GS