umps 1

Les "grands leaders" de l'UMP n'ont apparemment ce matin qu'une chose à l'esprit : exiger de François Hollande un vote des parlementaires à l'Assemblée nationale ce mercredi. 

Seulement, et il faut leur rappeler, la Constitution n'exige aucunement un vote des députés pour qu'une "utilisation de la force armée " à l'étranger soit actée. Et en ce sens, le gouvernement Ayrault est dans son droit d'affirmer que "oui, il y aura un débat, non, il n'y aura pas de vote". Moralement, c'est une autre question.

Mais au final, qu'il y ait vote ou pas ne change pas grand chose puisque de toute façon, les parlementaires UMP iraient en grande majorité dans le sens voulu par le président de la République. 

Ne nous leurrons pas, l'UMPS a déjà choisi sa voie.

Pour les autres et notamment pour les patriotes, le choix est clair, il ne faut pas bombarder la Syrie !

GS