Manif anti-fn-marseille UDT 2013

Non content d'être totalement a côté de la plaque le gros millier de manifestants (dix mille selon les organisateurs) qui a manifesté aujourd'hui à Marseille contre la tenue des UDT du FN dans cette même ville nous insulte allègrement en toute impunité.

L'hebdomadaire L'Express écrit en reprenant les propos entendu dans les rangs de cette manifestation : "On n'oublie rien du FN, parti des assassins, on ne pardonne pas", "scandaient les manifestants dont certains brandissaient des portraits de Clément Mérictué lors d'une rixe avec un militant d'extrême droite le 5 juin à Paris. "Pas de quartier pour les fachos, pas de fachos dans les quartiers", pouvait-on notamment lire sur les banderoles. Le parti communiste, le NPA étaient présents ainsi que la CGT et des mouvements de lutte contre l'homophobie. "

Franchement, quel rapport entre la mort de Clément Méric et le Front National ?

Les petits soldats de l'armée rouge des salons parisiens et donc marseillais ont tendance à oublier que les temps ont légèrement évolués depuis 1968. Ils oublient également que l'idéologie dont ils se réclament -peu ou proue- est responsable de millions de victimes, hier comme aujourd'hui. 

Mais ils crient dans un vide sidéral. En sont-ils conscients ?

GS