Justice balance

Un Dolois de 29 ans a été mis en examen hier soir à Besançon, pour des viols sur sa propre compagne. Des faits commis sous l’emprise de l’alcool et alors qu’il venait de comparaître devant le tribunal de Lons-le-Saunier.

Inquiétant et pour le moins curieux comportement que celui de ce Dolois qui multiplie crimes et délits. Mardi, il s’est bien présenté devant le tribunal de Lons pour répondre de faits de vol avec violence. Mais, sans doute pour se donner du courage, l’homme s’est déjà copieusement alcoolisé dès le matin. Il a continué à s’imbiber dès sa sortie de l’audience et sans même attendre la décision des juges, 6 mois ferme pour l’agression au couteau d’une pizzeria.

Une interminable journée de beuverie qui s’est terminée à son domicile et dont sa compagne a fait les frais. Dans un état second, il a commencé à exiger une relation sexuelle qu’elle a refusée. L’homme est alors devenu furieux et s’est mis à la frapper pour finir par obtenir ce qu’il souhaitait sous la contrainte. Des faits qu’il aurait réitérés un peu plus tard dans la soirée.

Sa victime a porté plainte dès le lendemain et fait constater ses blessures qui lui valent six jours d’arrêt de travail. L’homme a aussitôt été arrêté et placé en garde à vue.

Tout en admettant avoir eu des relations sexuelles ce soir-là, il a soutenu que sa compagne était consentante. Les traumatismes de la jeune femme dûment constatés permettent pour l’heure d’en douter. Tout comme les témoignages de ses précédentes concubines qui évoquent un homme n’hésitant pas à user de la violence pour parvenir à ses fins sur le plan sexuel. Des déclarations qui laissaient hier la défense du mis en cause particulièrement dubitative et que l’instruction s’efforcera de vérifier.

Déféré hier au parquet du pôle de l’instruction de Besançon, le Jurassien a été mis en examen puis placé en maison d’arrêt après sa comparution devant le juge des libertés et de la détention.

Par Pascal Busy le

14/09/2013