Police patrouille à Paris

Appareil photo en bandoulière, ils écumaient le musée du Louvre, celui d’Orsay, la tour Eiffel, à , ou le château de Versailles (Yvelines), à la recherche de visiteurs à détrousser. Faux touristes, mais vrais voleurs, ces dix hommes et femmes, tous de nationalité roumaine, ont été arrêtés ce mardi par les enquêteurs du Service d’investigation transversale (SIT) et placés en garde à vue pour «vol en bande organisée».

Se déplaçant en taxi, d’un site touristique à l’autre, n’omettant jamais de s’acquitter du ticket d’entrée, l’équipe détroussait en moyenne une quinzaine de touristes par jour. Ce qui leur rapportait quotidiennement la coquette somme de 2 000 €. Les détrousseurs avaient une nette préfèrence pour les visiteurs asiatiques, connus pour se déplacer avec de grosses sommes d’argent en liquide, et pour ne déposer plainte que très rarement, en raison, notamment de la barrière linguistique. 

Vivant confortablement, la troupe s’était établie dans différents hôtels de la région parisienne. Un vigile employé par les l’un des lieux touristiques fréquentés par la bande leur aurait facilité la tâche, moyennant rémunération, les avertissant, notamment, du passage des patrouilles de police.

Toute l'équipe a été placée en garde à vue. Celle-ci pourrait se prolonger durant 96 heures.

Par Cécile Beaulieu le 17/09/2013