Copé tv

Communiqué de Wallerand de Saint-Just, Candidat du Front National à la mairie de Paris du 23/09/2013

Madame Kosciusko-Morizet à Paris et Monsieur Jean-François Copé à Lyon découvrent le problème des Roms. Ils le découvrent parce que, depuis de nombreux mois, le Front National, courageusement et légitimement, a pris ce problème politique à bras-le-corps. C’est ce que j’ai fait personnellement à Paris.

Mais ils ne peuvent que se taire. J. F. Copé ose dire qu’il ne peut pas accepter l’entrée de la Roumanie et de la Bulgarie dans l’espace Schengen tant que la question de la circulation et de l’installation des Roms n’aura pas été réglée. Nathalie Kosciusko-Morizet déclare que les Roms harcèlent les Parisiens.

Mais, ils ont tous les deux voté à deux mains tous les textes, tous les traités permettant la libre circulation et la libre installation des Roms dans tous les pays de l’UE et notamment en France.

Madame Kosciusko-Morizet et Monsieur Copé ont « réglé » cette question par leurs votes. Ils ont une grande responsabilité dans la situation actuelle.

S’ils ont un peu de pudeur, ils doivent définitivement se taire sur ce thème. Seul le Front National possède la légitimité nécessaire pour traiter cette question très délicate. Et, je suis le seul à Paris à avoir le droit d’en parler.