Engelmann FN Moselle

Communiqué de Presse de Fabien Engelmann, Conseiller politique de Marine Le Pen au dialogue social du 24/09/2013

Le président Hollande est de retour jeudi en Moselle sur le site meurtri d’Arcelor-Mittal de Florange-Hayange pour une simple visite de courtoisie et les mains vides. Tout le monde se souvient du fameux discours du candidat Hollande « je ferai tout pour assurer la pérennité des hauts-fourneaux et proposerai une loi pour empêcher la fermeture d’un site industriel rentable ». Depuis sa victoire à la présidentielle, les fameuses promesses aux travailleurs ont malheureusement fondu comme neige au soleil. Les hauts-fourneaux sont toujours à l’arrêt et certainement éteints pour l’éternité. Sa fameuse Loi Florange est devenue insignifiante car elle n’oblige même plus un patron qui fait des profits et qui veut fermer son usine à céder son site.

Le milliardaire Mittal, grand patron du CAC 40, a gagné la partie puisqu’il a réussi à détruire l’outil de travail du site Florange-Hayange afin d’éviter toute concurrence avec ses sites à l’étranger.

Les travailleurs ne doivent pas oublier que les syndicats CGT et CFDT ont appelé à faire gagner le candidat Hollande aux dernières élections, politisant ainsi l’action syndicale et contribuant au malheur de ces mêmes travailleurs.

Depuis 30 ans, l’UMP et le PS ont grandement participé à la mort de la sidérurgie.

Seuls le retour à un protectionnisme national ainsi qu’une politique ferme et courageuse comme le propose Marine Le Pen changeront cette situation catastrophique pour le monde ouvrier.