roms à Marseille

Communiqué de Karim Ouchikh, conseiller de Marine Le Pen à la Culture, à la Francophonie et à la Liberté d’expression, Président exécutif du SIEL du 24/09/2013

Le 16 septembre dernier, lors d’une audience correctionnelle qu’il présidait au Tribunal de Grande Instance de Toulouse, le juge Hervé Barrié aurait lancé à quatre roms jugés pour avoir volé 53 kg de cuivre au préjudice d’une société d’autoroute : « Pensez-vous que nous allons vous laisser piller la France ainsi ? ». Les prévenus ont été condamnés depuis lors à une peine d’un an de prison ferme et à 41.000 euros d’amende en réparation du préjudice matériel subi par la partie civile.

Dans un communiqué commun, la Ligue des droits de l’homme, le Syndicat de la magistrature et le Syndicat des avocats de France de Toulouse ont jugé les propos du magistrat toulousain« proprement intolérables en ce qu’ils stigmatisent une catégorie de la population, opèrent des amalgames hâtifs et infondés entre les prévenus et leurs origines ethniques, les faits pour lesquels ils étaient jugés et un prétendu ‘pillage’ que subirait notre pays ». Comme il fallait s’y attendre, les deux syndicats et la LDH ont logiquement condamné « un discours délétère toujours plus dominant, qui désigne des bouc-émissaires et attise les xénophobies au mépris de la cohésion sociale ».

Abordant ce matin au micro de France Inter la situation des Roms en France, Manuel Valls s’est exprimé en ces termes : «ces populations ont des modes de vie extrêmement différents des nôtres et qui sont évidemment en confrontation» avec les populations locales. «C’est illusoire de penser qu’on règlera le problème des populations roms à travers uniquement l’insertion», a précisé le ministre de l’Intérieur, en estimant qu’il n’y avait «pas d’autre solution que de démanteler ces campements progressivement et de reconduire (ces populations) à la frontière». Le ministre n’a eu le droit pour l’heure, de la part des habituelles ligues de vertu, à aucune condamnation officielle de ses déclarations. « Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de Cour vous rendront blanc ou noir » aurait dit sans doute Jean de La Fontaine…

Marine Le Pen est le Rassemblement Bleu Marine apportent un soutien sans réserve au juge Hervé Barrié aujourd’hui traîné dans la boue par le tribunal médiatique du politiquement correct pour des propos décapants qui ne font que dénoncer une réalité criminogène que chacun peut constater quotidiennement. Parce qu’il s’évertue à tromper perpétuellement l’opinion publique en adoptant des postures politiciennes pour masquer vainement l’impuissance du gouvernement à régler efficacement le problème des Roms dans notre pays, Manuel Valls ne mérite à coup sûr aucune indulgence politique. « Les Roms ont vocation à revenir en Roumanie et en Bulgarie » a-t-il ajouté ce matin, en endossant les faux habits de l’homme providentiel.

Comment faire, Monsieur le ministre, sinon en démantelant résolument l’espace Schengen ? Chiche !