Qatar-Coupe-du-Monde-2022

Communiqué de presse d’Eric Domard, Conseiller aux sports de Marine Le Pen le 26/09/2013

C’est un scandale de plus, le scandale de trop : après avoir obtenu contre toute logique sportive et climatique et pour des raisons purement financières l’organisation de la Coupe du monde de football, le Qatar est épinglé pour ses violations manifestes des droits des travailleurs.

Selon plusieurs sources, pas moins de 44 ouvriers népalais travaillant dans des conditions inhumaines sur les chantiers de construction de la Coupe du monde ont trouvé la mort entre juin et début août.

Surexploitée, ne bénéficiant d’aucun droits, travaillant dans des conditions d’insécurité permanente, cette main-d’œuvre étrangère meurt aujourd’hui dans l’indifférence générale de la communauté comme des autorités sportives internationales.

Combien d’autres ouvriers seront sacrifiés pour satisfaire aux folies des grandeurs de ce micro-etat islamiste ?

Le Front National dénonce avec la plus grande fermeté cette forme d’esclavagisme moderne, fruit vénéneux de la mondialisation à outrance, ce mépris de l’éthique et de la dignité humaine.

Face à ces violations insupportables des droits élémentaires des travailleurs, il appelle la FIFA qui s’est déjà considérablement déconsidérée dans ce qu’il est convenu désormais d’appeler le « qatargate », suite aux accusations de corruption et d’achats de voix, de retirer l’organisation de la Coupe du monde au Qatar.

Le cas échéant, Il appelle les autorités du football français et européen, à envisager le boycott de cette coupe du Monde.

Il en va de l’honneur, de l’image et de la réputation du football. Il ne serait pas moralement concevable de jouer une compétition de renommée planétaire dans des stades de sang.