Hollande Sommet de l'élevage 2013

François Hollande était attendu mercredi par un comité d'accueil pour le moins partagé. Parmi la centaine de personnes massées à l'entrée de la Grande Halle d'Auvergne pour le Sommet de l'élevage, plusieurs ont conspué le chef de l'Etat à son arrivée sur les lieux, criant "démission", ou "Le Pen!". Quelques autres ont au contraire applaudi le président. Il est ensuite entré dans une bousculade de caméras et journalistes. L'accueil a ensuite été plutôt chaleureux à l'intérieur du hall, rapporte le journaliste de l’AFP présent. Mais, un peu plus tard, dans le pavillon des éleveurs, le chef de l’Etat a de nouveau été conspué, par des sifflets et huées. Il a également essuyé des insultes.

François Hollande a profité de ce déplacement pour assurer qu'il donnerait, dans la future politique agricole commune (2014-2020), la "priorité" au soutien de l'élevage, qui "traverse depuis plusieurs années des diffficultés structurelles. "Les difficultés de travail sont plus lourdes, les coût plus élevés, les cours plus volatiles (...), ce temps doit cesser car quand la production animale recule, c'est toute une économie qui s'effondre", a expliqué le président de la République.

Le 02/10/2013