Bohl UDI

M. Jean Luc Bohl, a déclaré à la question: Craignez vous un Front National fort aux municipales ?, je cite :"quoi qu'on en dise avec une présidente qui a changé d'image par rapport à son père, elle gardera toujours dans ses gènes (SIC) l'héritage noir de son père".

Nous ne savions pas que M. Bohl était partisan de telles théories sur l'hérédité dont les racialistes divers, raffolent.

Pour le maire de Montigny-les-Metz, le fils d'un routier sera routier, celui d'un prix Nobel, prix Nobel et celui d'un voleur continuera sur la voie de son père....etc

Le regretté Michel Audiard disait d'un con :"ça ose tout, c'est à cela qu'on le reconnait", la génétique sans doute!

Pense t'il que celui qui raconte des idioties comme celle sur les gènes du père le fait parce que fils d'idiot ?

Bonjour les discussions en famille !

Je m'interroge aussi sur "l'héritage noir de son père", peut être veut il dire par là, (on est dans la génétique) que Jean Marie Le Pen comme tous les habitants de la terre descendrait de l'africaine Lucie ? je n'ose croire autre chose...

Dans le même entretien, il déclare ne pas avoir les états d'âmes de François Fillon et qu'il vote républicain, donc dans le choix entre le PS et le FN il vote PS.

Merci M. le maire pour cet aveu, ce cri du coeur .....les patriotes de Montigny-les-Metz apprécieront. Ainsi le choix est clair, face au Front National, il y a deux candidats du PS, l'officiel avec sans doute M. Bonati et "l'officieux" avec le maire sortant. Les électeurs s'en souviendront le jour venu.

J'ajoute que le Front National est un parti légal et républicain. A moins que M. Bohl ne décide lui même qui est républicain et qui ne l'est pas. J'en ai ras le bol ou plutôt ras-le-Bohl de ces attitudes totalitaires des politiciens du système.

Pour le reste, il confirme qu'il soutient à fond le Mettis et regrette même qu'il n'y ait que deux lignes, dans l'espoir d'en voir d'autres, demain.

Il regrette aussi la dernière " nuit blanche" car il trouve "important de mettre l'art dans la rue", on découvre ainsi ses goûts esthétiques ( 600.000 euros la nuit !) et il va sans dire que je ne les partage pas et je ne dois pas être le seul !

J'y vois d'ailleurs un appel du pied aux "artistes de la rue" que sont les tagueurs et les grapheurs à venir peinturlurer les murs de sa cité !

Sur les roms, son analyse n'est pas triste, il ose dire:"je crois que les discussions doivent s'effectuer au niveau européen parce que les frontières de la France ne sont pas régulées".

Nos frontières ne peuvent être régulées que si la France ne les abandonne pas à l'Europe justement et qu'elle reprenne sa souveraineté en la matière. Tout le contraire de ce qui est fait.


Enfin et j'en termine, il espère retrouver son juteux poste à la tête de l'agglomération messine, cela allait sans dire mais cela va mieux en le disant.

Bref, entretien édifiant mais éclairant, les municipales à venir nous en préparent d'autres.....hélas.
 
Source : LOR’Actu.fr