FN 067

Le 11 octobre dernier je publiais un article du Front National des Bouches-du-Rhône qui nous expliquait qu'à Tarascon, ville où sera tête de liste FN Valérie Laupies, l'UMPS, qui décidément a vraiment du mal à trouver des arguments à nous opposer, désirait s'en prendre aux responsables du mouvement de Marine Le Pen et à ses militants en raison des opérations de collage qui se multiplient.

Il n'y a pas que dans le département des Bouches-du-Rhône où les élus s'énervent en raison de l'action démocratique qu'est le collage d'affiches...lorsqu'il est question du FN.

Le Jura aussi !

Il y a quelques jours, le maire (SE mais très axé R.O.M.) d'Arbois Bernard Amiens a directement adressé un courrier (ci-dessous) à Jean-Pierre Mouget, conseiller régional FN du Jura, pour lui dire que "les militants du Front National, et vous-même avez collé de manière excessive des affiches"...accusant évidemment les frontistes jurassiens de coller sur les pannaux utilisés par les associations locales. Il oublie de dire que lorsque le PS ou l'UMP (et d'autres) collent leurs affiches il n'y a pas tellement de réaction.

Monsieur Amiens rappelle au Conseiller régional le Code électoral et celui de l'environnement alors que rien de dégradant et de condamnable n'a été commis. Mais voilà, il est question là du Front National.

La conception du droit à la liberté d'expression est assez étonnante lorsqu'elle est vue depuis les bureaux des mairies du Système.

D'autre part, ce jeudi Jean-Pierre Mouget a de nouveau déposé une plainte au commissariat de police de Dole pour insultes sur la voie publique et tentative de vol. Une seconde agression subie le samedi 12 octobre dans l'après-midi toujours à proximité de la brasserie Le Rio qui se trouve avenue Pompidou.

Encore une plainte que le procureur classera probablement sans suite.

GS

IMG_3960