Dibrani

Le président de la République a donc proposé à la jeune Léonarda Dibrani de revenir en France pour poursuivre ses études (l'hébergement et tout le reste aux frais de la princesse ?) mais seule. Réaction immédiate de la famille de clandestins qui, entourée par une horde de journalistes comme au spectacle, des critiques, des menaces et du chantage...mais où est en on arrivé avec le gouvernement Hollande ? 

Le père de famille qui selon le rapport de l'IGA (vu sur la page Facebook de Boulevard Voltaire) "n'a pas hésité à user de menaces", qui a été mis en cause pour un cambriolage par la brigade de gendarmerie de Saint-Vit (Doubs) - une grosse commune située à 27 kilomètres de Dole- et accusé par sa femme de violences sur elle et ses filles s'est même donné la permission de faire la morale au président français et a fini par dire que de toute façon, lui et sa famille, sera de retour en France dans peu de temps.

Mieux encore, Resat Dibrani raconte pour bien marquer le coup la chose suivante : "Les Dibrani n’ont pas mérité cela ! Savez-vous que pendant deux mois avant l’élection présidentielle, on a fait du porte-à-porte en distribuant des tracts du PS, on s’est tapé tous les meetings du Doubs pour crier “Vive Hollande !”"..." C’est la présidente de l’association des sans-papiers: elle nous a dit que si Hollande gagnait, on aurait des papiers ! Mais Hollande, il a gagné, et nous, on a gagné quoi? On est virés !"

On comprend alors pourquoi le Premier secrétaire du PS Harlem Désir ne trouve pas juste la proposition de François Hollande à Léonarda Dibrani !

Le kosovar poursuit "Le plan, c'est qu'ils vont retourner en France avec ma femme, puisqu'ils sont italiens. Après, je les rejoins et on se marie, pour de vrai cette fois, à Levier."

Comme on le voit, au travers de cette triste polémique qui ridiculise notre pays, le département comtois du Doubs est à l'honneur !

GS