Désir et Laurent

Les adhérents parisiens du Parti communiste (PCF) ont choisi de s'allier dès le premier tour des élections municipales aux socialistes (PS), lors d'un vote dont le résultat a été donné ce samedi.

Le Parti communiste préparera des listes communes avec le Parti socialiste dès le premier tour des élections municipales à Paris, a annoncé samedi soir Igor Zamichiei, numero un de la fédération de Paris. Les adhérents parisiens du PCF ont voté samedi à 57% dans ce sens.

Dans toutes les sections d'arrondissement, le vote s'est achevé à 18h00 ce samedi 19 octobre. Depuis jeudi, les adhérents parisiens du parti à jour de cotisation - environ 2.000 à la veille du scrutin - étaient appelés à s'exprimer dans leurs sections sur la stratégie du parti pour les élections municipales dans la capitale.

Une décision locale qui pourrait avoir une conséquence nationale

Au choix : l'option d'une alliance dès le premier tour avec le Parti socialiste, - proposition retenue majoritairement par le conseil départemental du PCF, mentionne le bulletin de vote -, ou celle de constituer des listes communes avec presque toutes les composantes du Front de gauche, dont le Parti de gauche (PG) de Jean-Luc Mélenchon.

A l'option 1 est assorti un accord avec le PS prévoyant que 13 postes de conseillers de Paris soient réservés au PCF, et que des thèmes chers aux communistes soient repris par Anne Hidalgo (comme leur objectif des "30% de logements sociaux à l'horizon 2030"). 

Si cette alliance se concrétise, elle pourrait mettre à mal la cohésion du Front de Gauche, composé notamment du Parti communiste et du Parti de Gauche.

Avec AFP

Le 19/10/2013