Copé UMP

Communiqué de Presse de Florian Philippot, Vice-président du Front National du 22/10/2013

L’annonce de Jean-François Copé relative au droit du sol relève, comme d’habitude à l’UMP, de l’enfumage à visée électoraliste.

Au pouvoir entre 2002 et 2012, l’UMP a eu dix ans pour réformer le droit du sol ou pour le supprimer. Elle n’a en a rien fait. Elle attend d’être dans l’opposition, et minoritaire, pour faire une timide proposition, ce qui démontre son manque flagrant de sincérité.

Pire, les annonces de Jean-François Copé, qui interviennent chacun l’aura compris à quelques mois d’une séquence électorale, ont déjà été faites à plusieurs reprises dans son camp, sans aucune suite. On pense à Valéry Giscard d’Estaing en 1991, à la réformette Pasqua de 1993, aux annonces récurrentes sous le quinquennat Sarkozy, en 2010, en 2011 et en 2012 notamment.

Les Français ne jugent plus crédible l’UMP, qui a trop menti et trop trahi, et qui promet toujours de faire demain ce qu’elle n’a pas fait hierSous Nicolas Sarkozy, l’immigration avait explosé, les Français ne l’ont pas oublié.

En revanche, nos compatriotes auront confirmation que nos analyses et nos propositions sont justifiées, rendues indispensables par une situation qui n’est plus sous contrôle et qu’il faut rétablir rapidement.

Il convient ainsi de mettre fin à l’attribution automatique de la nationalité pour les enfants nés de parents étrangers et dans le même temps de redonner des frontières à la France, c’est à dire de retrouver notre liberté face à l’Union européenne et Schengen.