Perpignan Prison

Dans un communiqué, le secrétaire régional de l'Ufap-Unsa Justice, Laurens Maffre, dénonce la pluie de projections par-delà les murs d'enceinte des établissements pénitentiaires. "Dimanche, les policiers du commissariat d'Albi  ont eu le nez fin en interpellant au pied du mur de la maison d'arrêt trois frères. Ils s'apprêtaient à livrer à leur beau-frère des paquets de cigarettes, du cannabis et un téléphone portable, enveloppés dans des chaussettes ! L'Ufap-Unsa Justice félicite les forces de l'ordre albigeoises pour ce joli coup et espère que cela donnera des idées à nos préfets, procureurs et directeurs qui, semble-t-il, ne prennent pas tous conscience de ce qui se passe devant et derrière nos murs !". Et pour appuyer son propos, le secrétaire régional rappelle qu'à Perpignan, en deux week-ends, ce sont deux bouteilles d'1,5 litre d'alcool, une bouteille de Tequila, trois bouteilles d'1,5 litre contenant pilons de poulets, escalopes de volaille et viande hachée, cinq paquets de cigarettes, un narguilé, un flacon de parfum, du cannabis et sept téléphones portables qui ont été interceptés…

Le danger des téléphones

"Tous les établissements de la région sont confrontés à ce fléau. Et pendant ce temps, dans la stratosphère du ministère de la Justice, on demande à tous les établissements pénitentiaires d'arrêter les fouilles des détenus à l'issue des parloirs, pour se mettre en conformité avec l'article 57 de la fameuse loi pénitentiaire de 2009 votée en chœur par les parlementaires de droite et de gauche !", poursuit Laurens Maffre. Johann Reig, secrétaire local du syndicat, insiste : "Les téléphones peuvent faciliter les projets d'évasion, mais pas uniquement. Lorsqu'un juge ordonne une interdiction de communiquer entre deux détenus, elle est difficilement applicable dès lors qu'ils ont des portables à disposition ! Les portables sont aussi utilisés pour intimider des témoins, menacer des collègues". Il y a une semaine, la fouille ciblée de onze cellules au centre pénitentiaire de Perpignan avait permis de retrouver… onze téléphones portables.

Le 24/10/2013