JMLP 1
La venue de Jean-Marie Le Pen à Moulins, hier, a lancé la campagne du FN aux municipales 2014 dans l’Allier où le parti frontiste table sur 15 % de suffrages à Moulins, Vichy et Montluçon.

Jean-Marie Le Pen a toujours favorisé une centralisation du Front national (FN) autour de sa personne.

Lors des municipales de 2008, la formation lepéniste, plombée de surcroît par ses déboires financiers d'alors, avait constitué seulement une centaine de listes dans tout l'Hexagone.

Des listes « avancées » à Moulins et Vichy

Autre période, autre leader, autre stratégie. Cinq ans plus tard, le parti d'extrême droite, désormais sous l'emprise de Marine Le Pen, exprime l'ambition de présenter des candidatures dans davantage de municipalités. C'est le cas dans l'Allier où il ciblerait cinq mairies de taille importante.

Hier, à Moulins, lors d'une conférence de presse organisée à l'Hôtel de Paris, Claudine Lopez, la secrétaire départementale du FN, a d'abord commencé par annoncer une candidature à Vichy. La sienne.

Cette informaticienne de 42 ans avait déjà été investie dans la circonscription lors des dernières élections législatives.

A Moulins, c'est aussi une candidate qui a été placée en tête de liste. Inconnue jusque-là dans le paysage politique bourbonnais, Natacha Brun, 40 ans, est mère au foyer. Vierge en politique, domiciliée depuis deux ans dans la ville préfectorale, elle a confié qu'elle briguait là pour la première fois un mandat électif.

Claudine Lopez a affirmé que la constitution des listes frontistes à Vichy et Moulins était « bien avancée ». La secrétaire départementale n'a pas douté de la capacité du FN à boucler dans les temps une liste de trente-cinq colistiers à Vichy et de trente-trois à Moulins : « Nous avons pour le moment vingt-cinq ou vingt-six personnes à Vichy et pareil à Moulins ».

Pour le reste du territoire départemental, la leader bourbonnaise du parti d'extrême droite a entretenu un grand flou. En assurant notamment qu'une tête de liste avait été désignée à Montluçon. Mais sans vouloir révéler l'identité de l'énigmatique candidat ou candidate en question : « On vous en dira davantage dans le courant du mois de décembre ».

Le Pen : « Un pays en déliquescence »

Claudine Lopez a en tout cas confirmé que le FN avait également des vues sur au moins deux autres municipalités : « Nous avons une tête de liste à Varennes-sur-Allier. Et nous avons des colistiers à Cusset mais pas de tête de liste ».

L'emploi est annoncé comme le thème principal de la campagne du FN partout dans l'Allier. Un département où il table sur 15 % des suffrages à Vichy, Moulins et Montluçon. En surfant aussi pour cela sur le thème de l'insécurité : « A Vichy, mieux vaut de pas sortir dans la rue le soir. A Montluçon, c'est pareil. Et à Moulins, ça commence à devenir la même chose », s'avance Claudine Lopez.

Quant à Jean-Marie Le Pen, dont le passage hier à Moulins a lancé la campagne du FN dans l'Allier, il a fait du Le Pen. Tapant sur la droite et la gauche, l'immigration et les Roms, Bruxelles et l'Europe, la mondialisation et l'euro.

Il a plus spécialement exprimé une conviction, en brossant le portrait d'un pays « en déliquescence ». La capacité du FN, l'année prochaine, à passer au feu vert aux municipales, en faisant le plein des votes dans beaucoup de communes : « Car tous les critères sont dans le rouge en France ».

Par Antoine Delacou le 10/11/2013