Toulouse Algérie

 

La victoire de l’équipe nationale d’Algérie, hier en fin de journée à Blida, devant le Burkina Faso, synonyme de qualification pour la coupe du monde a déclenché des scènes de liesse hier soir à Toulouse.

La fête a commencé dès le coup de sifflet final au moment où l’équipe de France menait juste d’un petit but face à l’Ukraine. Des dizaines de voitures drapées du maillot vert et blanc ont pris la direction du centre-ville de Toulouse, klaxon bloqué et supporteurs ou supportrices accrochés aux portières. La foule place du Capitole a vite grossi avec environ 300 personnes. Des fans des Fennecs ont escaladé la façade du Capitole pour accrocher le drapeau algérien au balcon. Une opération surveillée de près par la police qui n’est pas intervenue. Des CRS se sont ensuite approchés de la place pour éviter que la situation ne dégénère.

La place s’est vite vidée et les Algériens de Toulouse se sont retrouvés au bout des allées Jean-Jaurès. Foule sur l’esplanade des allées Roosevelt avec beaucoup de joie, de cris, de danses. Et embouteillage monstre sur le boulevard de Strasbourg rapidement complètement bloqué. La police, très présente a laissé faire avant de peu à peu faire circuler les voitures pour mettre fin à la paralysie complète du centre-ville. Quelques feux d’artifice, des fumigènes verts, encore des chants et des cris…

À minuit pas de véritable incident malgré, notamment, des excès de conduite. D’ailleurs un piéton a été renversé vers 23 h 15 devant Compans-Caffareli. Son état de santé n’était pas connu. Pour éviter des incidents, la station de métro Jaurès a été fermée peu après minuit alors que selon un premier bilan, cinq voitures ont brûlé en début de soirée au Mirail.

Dernière minute :

Le dernier bilan de cette soirée agitée fait état de 2 blessés et de 12 voitures incendiées au Mirail, Bagatelle et La Reynerie.

Le  20/11/2013