Ciotti UMP

Le député UMP des Alpes-Maritimes Eric Ciotti est le rapporteur du budget de l'immigration et du droit d'asile à l'Assemblée nationale. Dans un entretien accordé au Point, il revient sur le chiffre  de 36 000 sans-papiers régularisés.

Il indique que les demandeurs d'asile (au bas mot, au nombre de 70 000) arrivent principalement d'Albanie (en hausse de 446 %), de Bosnie-Herzégovine (en hausse de 335 %) et du Kosovo (avec le même pourcentage). Sans oublier tous ceux qui arrivent de tous les continents.  Le député UMP continue  : "Sur les 70 000 demandeurs d'asile, 12 000 obtiennent le statut de réfugié politique. Donc, 58 000 sont déboutés. Mais l'immense majorité reste sur le territoire en utilisant toutes les voies de recours possibles jusqu'à devenir des clandestins"...

Dans son obsession de vouloir mettre sur la sellette uniquement Jean-Marc Ayrault, Manuel Valls et donc le président Hollande, monsieur Ciotti peine à se souvenir que durant une dizaine d'années c'est bien des gouvernements de "droite" qui avaient les commandes et que le président de la République se nommait de 2002 à 2007 Jacques Chirac et de 2007 à 20012 Nicolas Sarkozy, dont Eric Ciotti est un fervant défenseur.

Il ne s'agit plus de pérorer dans une salle vide avec de l'écho mais d'agir, et l'on ne peut que constater que l'UMP comme son cousin le PS n'a rien fait et ne fera rien dans ce sens, empêtrés qu'ils sont dans leurs idéologies mondialiste et englués dans leurs agenouillements successifs auprès d'une Union européenne de plus en plus totalitaire et tentaculaire.

GS