Dunkerque terminal méthanier

Communiqué de Presse de Philippe Eymery, Conseiller politique TPE-PME; 1er Vice-Président du groupe Front National – RBM pour le Nord-Pas-de-Calais, Conseiller municipal de Dunkerque du 22/11/2013

Sur le chantier du terminal méthanier de Dunkerque, le deuxième plus gros chantier de France, Dunkerque LNG, filiale d’EDF, vient de révéler en réunion publique le nombre incroyablement bas de travailleurs français sur le chantier.

Devant notre insistance, les premiers chiffres sont enfin dévoilés deux ans après le démarrage des travaux. 59 % des personnes employées ne sont pas françaises ! Sur les 41 % de travailleurs français, 30 % sont de la région Nord-Pas-de-Calais.

Ainsi, sur 1223 salariés employés sur le chantier à ce jour, moins de 400 personnes sont de la région. Un non sens économique et social : ce triste constat confirme nos alertes successives.

Cette aberration économique et sociale trouve sa première origine dans l’attribution des marchés par la filiale d’EDF à des entreprises étrangères, en particulier Techint, entreprise italienne.

Philippe Eymery et le Front National réaffirme la nécessité d’introduction de clauses sociales et environnementales pour l’attribution des marchés, afin de favoriser l’emploi et l’économie locale. Mais aussi l’urgente nécessité de supprimer la directive européenne sur le détachement : cette directive permet toutes les dérives et entretient le dumping social.

Au plan local, Philippe Eymery demande une compensation tarifaire sur le prix du gaz pour les habitants du Littoral : en effet, les mairies ont gardé pour elles les compensations financières de Dunkerque LNG sans baisser les impôts. Il faut bien que les contribuables et les consommateurs s’y retrouvent : eux qui acceptent un quinzième SEVESO sur leur territoire.