Vote France

Point de révolution électorale. L'Assemblée nationale s'est bien gardée de voter la reconnaissance du vote blanc, qui, s'il était comptabilisé dans les suffrages exprimés, remettrait sérieusement en question la légitimité de bon nombre d'élus (qui feraient des scores de moins de 50%). Avec ce que cela peut avoir comme conséquences en termes d'instabilité politique. Les députés ont voté aujourd'hui à l'unanimité le fait que les bulletins blancs seront désormais comptabilisés séparément des nuls (qui sont considérés comme relevant d'un erreur). Enfin, après les municipales. Et sans doute après les européennes. Bref, on ne sait quand, à cause des navettes parlementaires.

Le but de la proposition de loi ? Faire baisser le score du Front National :

"L’UDI [qui est à l'initiative] espère qu’un vote blanc plus visible offrira une autre réponse à "nos compatriotes tentés, lorsqu’ils ne se reconnaissent pas dans l’offre politique, de voter pour les extrêmes ou de ne pas aller voter"."

Le député UMP Guillaume Larrivé accuse donc le gouvernement de jouer les prolongations pour favoriser les triangulaires aux municipales.

Même impression que pour le chômage : modifier la façon de présenter les chiffres, n'est-ce pas le comble de l'impuissance politique ?

Par Louise Tudy le 28/11/2013