Issoudun (Indre)

Premier candidat à se dévoiler, Guy Grason annonce qu’il briguera la mairie sous les couleurs du Rassemblement bleu marine.

Le patron du Front national de l'Indre le reconnaît : une liste FN aux municipales d'Issoudun « était inimaginable il y a encore quelques années. Aujourd'hui, ça ne l'est plus. » Matthieu Colombier appuie son raisonnement sur les résultats de son parti « en terres issoldunoises » aux dernières législatives et à la présidentielle.« On fait des scores vraiment pas mauvais, en dépassant la barre des 10 %. Il y a une vraie dynamique nationale qu'on observe également dans l'Indre et à Issoudun. Le FN n'est plus seulement un vote de colère, il est devenu un vote d'espoir et d'adhésion. »

Hier matin, le secrétaire départemental du parti de Marine Le Pen était à Issoudun pour le déjeuner-débat mensuel de la fédération. Accompagné de Catherine Salagnac, membre du bureau politique, il a profité de l'occasion pour présenter Guy Grason, le candidat investi pour briguer la mairie d'Issoudun sous les couleurs du Rassemblement Bleu Marine. Une première pour cet Issoldunois de 66 ans qui met néanmoins en avant une vie d'engagement politique à droite marquée par deux mandats de conseiller municipal d'opposition, de 1984 à 1996, sous l'étiquette RPR« Je me réclame du gaullisme. J'ai d'abord adhéré à l'UDR puis au RPR et ensuite à l'UMP. » Séduit par« la personnalité de Marine Le Pen, par son programme et par ses choix », il a rejoint le Rassemblement Bleu Marine en 2012. « Cette étiquette me plaît car elle rassemble des gens membres ou non de partis politiques », déclare le candidat qui dit avoir tendu la main aux autres partis de droite représentés à Issoudun« Je suis un homme d'ouverture. Aux représentants des diverses droites de faire leur choix. S'ils continuent leur sectarisme, ils porteront la lourde responsabilité de faire élire une nouvelle fois M. Laignel (1) alors que cette ville a besoin de changement. » Matthieu Colombier enfonce un peu plus le clou : « S'il y a une chance à travers une alliance ou une liste commune de barrer la route à la gauche à Issoudun ou au moins de redonner un peu plus d'influence à une opposition municipale, il faut la saisir. »

 " Barrer la route à la gauche "

Guy Grason n'a pas encore les trente-trois noms qui le suivront dans l'aventure. « Pour le moment, j'ai un quart de ma liste. Il y a déjà des gens de tous horizons et certains noms vont surprendre. Je lance un appel à tous ceux qui voudraient nous rejoindre »,lance Guy Grason, dont la candidature a déjà suscité des réactions. « Certains m'ont appelé pour me féliciter. J'ai aussi reçu des insultes anonymes. »

Comme l'a fait le candidat Bleu marine de Châteauroux, l'Issoldunois va commencer par distribuer un questionnaire auprès de la population. « Avec mon équipe de campagne, nous établirons un programme en fonction des attentes des habitants et du bilan qu'ils dressent de la gestion de M. Laignel. »

 (1) André Laignel n'est « actuellement pas candidat ». Il annoncera courant février 2014 s'il brigue ou non un nouveau mandat.

Le 01/12/2013

Note BYR : L'Indre est en effet assez éloigné de Dole et du Jura. Cependant-et pour répondre à certains de mes amis étonné de me voir interessé par les actualités politiques à Issoudun : une partie de ma famille habite dans cette charmante petite ville de 13000 habitants.