Brice,Briois_Pennelle 13 oct 2013

Communiqué de presse de Gilles Pennelle, chargé de mission du Secrétariat Général du Front National, Secrétaire Départemental du Front National d’Ille-et-Vilaine du 05/12/2013

Face à la crise grave qui touche la Bretagne, face aux destructions d’emplois et à la légitime détresse sociale, le gouvernement et les élus socialistes de la Région ont inventé « le pacte d’avenir pour la Bretagne ». Les élus locaux de l’UDI et de l’UMP leur emboîtent le pas comme d’habitude.

Celui-ci se résume surtout par de grandes messes médiatiques, d’interminables tables rondes, de belles phrases et des effets d’annonce. Ce « pacte d’avenir » ne sauvera pas la Bretagne. Il est, une fois de plus, une usine à gaz concoctée par une classe politique aux abois.

Pour sauver la Bretagne, son agriculture, sa pêche, son industrie, et donc ses emplois, il faut d’abord rompre avec les politiques suivies depuis des années par l’UMPS et l’UDI. Il ne faut surtout pas faire éteindre l’incendie par ceux qui l’ont allumé.

Seuls une remise en cause des politiques ultralibérales de l’Europe de Bruxelles qui met les entreprises bretonnes en concurrence avec des pays qui n’ont pas les même règles et charges qu’elles, l’arrêt du matraquage fiscal qui frappe ceux qui travaillent et investissent en Bretagne et la fin des normes technocratiques qui étouffent nos entreprises pourront inverser la tendance.

Le seul pacte d’avenir pour la Bretagne, c’est celui qui est en train de se sceller entre Marine Le Pen et les Bretons.