Blanchard-JC FN

Communiqué de presse de Jean-Claude Blanchard, tête de liste du Rassemblement Bleu Marine (RBM) aux élections municipales de 2014 à Saint-Nazaire du 16/12/2013

Les dernières informations de Force ouvrière concernant STX Saint-Nazaire, si elles venaient à se confirmer, constituent tout simplement un scandale. Selon le syndicat, une lettre d’intention pourrait être signée dans les prochains jours par le constructeur naval STX, portant état d’une forte commande… à la condition toutefois d’un « engagement écrit des syndicats d’arriver dans un délai court à un accord de compétitivité ». Autrement dit, c’est faire chanter les travailleurs de Saint-Nazaire et leur faire miroiter du travail, moyennant n’importe quel sacrifice. Le tout, avec la bénédiction de la… CFDT, qui « se dit prête à négocier ».

Non ! Pas de négociations !

Car enfin, nous savons bien ce qui se cache sous le vocable flatteur d’ « accord de compétitivité ». En lieu et place de la compétitivité économique, nous trouvons toujours la pratique du capitalisme le plus sauvage : le travail flexible à l’envi et à la discrétion de l’employeur, les horaires décalés, les travailleurs déplacés jusqu’à plus de 150 kilomètres de leur domicile, les facilités de licenciement, le gel des salaires et des primes, et des menaces de tous ordres sur les acquis sociaux.

En tant que représentant de la liste Saint-Nazaire Bleu-Marine, ancien ouvrier des Chantiers de l’Atlantique je m’honore d’être le seul candidat qui dans cette élection s’oppose sans faiblesse ni arrière-pensée à tout accord de compétitivité appliqué à une industrie nazairienne en crise, de STX à Gad, en passant par la SMH. Dès le mois de mars, je dénonçais en effet les conséquences locales néfastes de l’accord national interprofessionnel (ANI), qui est l’exemple-type d’accord d’une fausse compétitivité au service exclusif des syndicats majoritaires et du grand patronat.

Un accord à leur service, mais oublieux du peuple !

Saint-Nazaire Bleu Marine