Philippot BFM TV

 

Communiqué de Presse de Florian Philippot, Vice-président du Front National du 17/12/2013

Le rapport parlementaire sur les « médecins mercenaires », c’est à dire ceux usant et abusant de l’intérim, est un nouveau scandale qui frappe le monde médical. Il confirme, une fois de plus, la pertinence de notre proposition : desserrer enfin le numerus clausus dans les facultés de médecine, qui bloque chaque année à un niveau insuffisant le nombre de nouveaux médecins formés dans notre pays.

Le rapport montre que le développement de l’intérim à l’hôpital a eu deux conséquences majeures : une explosion des coûts, due à la surfacturation des prestations médicales en intérim (deux à trois fois plus chères) estimée à 500 millions d’euros par an; et une diminution inquiétante de la qualité des soins.

Par ailleurs, de l’aveu même du Ministre du Travail, Michel Sapin, ce sont souvent des médecins étrangers qui profitent de ces postes « d’intérimaires ». Une telle situation est proprement anormale dans un pays comme la France.

La pénurie de médecins, à l’origine de ces multiples dérives, est un constat sur lequel le Front National ne cesse d’attirer l’attention des pouvoirs publics. Face à cela, outre l’augmentation des contrôles, il n’y a qu’une seule vraie mesure à mettre en oeuvre : desserrer le numerus clausus dans les facultés pour augmenter le nombre de médecins français.