Gendarmerie Giro

Silence radio ! Communication verrouillée à double tour par la procureur Brunisso. Véronique Jallais, commandant de la compagnie de gendarmerie de Montbéliard, ne dira donc rien. Les ordres sont les ordres.

L’affaire dérange aux entournures. La semaine dernière, les gendarmes de la brigade de Bethoncourt ont été sérieusement pris pour cibles alors qu’ils patrouillaient dans la commune, recevant un parpaing sur le pare-brise.

Ceux qui ont croisé la voiture siglée « gendarmerie » sur la route, comme hier matin, n’ont pas manqué de remarquer l’impact et l’enfoncement sur la base inférieure, côté conducteur.

Et un second impact sur le haut de la portière conducteur atteste de la violence des jets. Le verre est fissuré, la voiture doit partir en réparation.

Les faits auraient connu une réplique le week-end dernier à Grand-Charmont

Le 17/01/2014