M_t_o_France_Besan_on_Thise__25_

« En octobre, cela aurait fait trente ans que l’agence lédonienne existait… » Le clap de fin va retentir pour le centre de Météo France de Lons-le-Saunier. Installé rue du Mérite depuis 1984, il va fermer ses portes le 31 mars. Les trois météorologues qui y travaillent vont être mutés, à Lyon, et à Besançon ou Macon pour le troisième. « En 2010, Météo France a du présenter un plan de réduction de ses effectifs dans le cadre de la révision générale des politiques publiques (RGPP) décidée par le gouvernement de Nicolas Sarkozy », explique Bruno Vermot-Desroches, responsable des sites de Besançon et Lons. « Les météorologues de Météo France sont des fonctionnaires de l’État. Et le non-remplacement d’un sur deux est toujours d’actualité. Pour Météo France, cela correspond à 500 emplois supprimés d’ici 2017 en France.

En tout, 46 centres vont fermer. En Franche-Comté, Belfort et Vesoul ont déjà fermé. » « À une époque, nous étions six à Lons », assure Thierry Ferrand, météorologue. « Aujourd’hui, nous ne sommes plus que trois. Difficile de laisser ouverte l’agence lédonienne. » C’est le centre de Besançon qui prendra le relais pour les prévisions météo du Jura. Ils seront sept ou huit à y travailler. Chaque jour, deux prévisionnistes assureront les permanences, un pour le nord de la région, l’autre pour le sud. Chacun s’occupera de deux départements au lieu d’un jusqu’ici. « C’est dommage », regrette son collègue, Jean-Marie Voisin. « Nous avons une vraie connaissance du Jura, du terrain, de ses particularités, un ressenti. Ce que nous appelons la matière subjective. Cela sert pour nos prévisions météorologiques. » « On risque de perdre en qualité », insiste Thierry Ferrand.

« Ce n’est pas forcément vrai, répond Bruno Vermot-Desroches. Les modèles numériques et le matériel utilisé sont de plus en plus performants. On continuera à obtenir des prévisions de bonne qualité. »

Par Renaud Lambolez le 22/01/2014