UMP Poing

Rappelez-vous, c’était il y a deux mois presque jour pour jour. Jean-François Copé estimait alors que « les conditions sont encore réunies pour une vague bleue aux municipales ». Un élément de langage qui a depuis totalement disparu des discours du président de l’UMP.

[...] La hantise des triangulaires avec le FN

Seule bonne nouvelle: le Front National, qui vise un score élevé en mars, ne présentera finalement pas plus de 500 listes dans les villes de taille moyenne, ce qui devrait limiter son impact national. Mais le parti de Marine Le Pen vise malgré tout des scores très élevés dans les communes où il sera présent et pourrait imposer toute une série de triangulaires mortifères pour l’UMP.

Le FN pourrait ainsi ruiner les chances de l’UMP de l’emporter à Saint-Etienne, ville qui n’a basculé à gauche en 2008 qu’à la faveur d’une triangulaire précipitée par une dissidence à droite.

C’est surtout à Marseille que le candidat bleu marine, Stéphane Ravier, pourrait provoquer le plus de dégâts à droite. Non seulement le Modem local refuse de soutenir le maire sortant Jean-Claude Gaudin, mais le FN serait également en mesure d’imposer des triangulaires dans la totalité des secteurs de la cité phocéenne. Autre risque majeur, Robert Assante, maire sortant du 6e secteur, n’exclut pas lui non plus de présenter une liste dissidente susceptible d’aggraver la donne. Une chance pour le challenger socialiste Patrick Mennucci dont plusieurs sondages indiquent qu’il pourrait (de justesse) conquérir la ville.

D’autres villes UMP sont également en danger. A Avignon, un sondage Ifop-Fiducial pour Public Sénat, Paris Match et Sud Radio donne la liste socialiste menée par Cécile Helle gagnante à 44% au second tour contre la liste UMP/UDI conduite par Bernard Chaussegros, avec 32%. En cause: la liste du FN de Philippe Lottiaux qui enlèverait 24% des voix à la droite.[...]

Huffington Post

Source : Fdesouche

Note BYR : En bref, et si l'on comprend bien la torture mentale que doivent subir les journaliste "de gôche" face à la montée évidente et catastrophique (pour eux !) du mouvement national si l'UMP perd des villes ou n'arrivent pas à s'en emparer c'est uniquement parce qu'il y a le FN...Démocrate ces gens là !