Engelmann

Communiqué de Presse de Fabien Engelmann, Conseiller politique de Marine Le Pen au dialogue social et candidat FN à Hayange du 27/01/2014

Vendredi 29 janvier 2014, les bureaucrates syndicaux CGT, FSU, Solidaires ainsi que l’Unef, l’Unl et la Fidl, lancent une grande campagne commune contre les idées patriotes avec notamment un meeting en fin de journée au siège de la CGT à Montreuil.

Comme souvent, ces organisations ultra-minoritaires utilisent l’argent des cotisations syndicales pour faire de la politique.

En tant qu’ancien syndiqué de la CGT et honteusement exclu en 2011 lors de mon adhésion au Front National, je me demande quel mandat ont ces bureaucrates dirigeants pour organiser de telles campagnes ? Et de quel côté se trouvent les démocrates !

Les groupuscules totalitaires de la Ligue des droits de l’homme, du MRAP et de VISA participeront également à cette mascarade.

Les travailleurs français se détournent massivement du monde syndical, pour preuve il y a seulement 7% d’adhérents en France, un des chiffres les plus bas en Europe et l’on comprend pourquoi.

La seule et unique préoccupation des organisations syndicales doit être de lutter contre le chômage et les licenciements, la concurrence déloyale, les patrons voyous du CAC 40 et la mondialisation et non d’agiter le chiffon rouge contre le seul parti qui propose honnêtement et sincèrement des solutions aux préoccupations des travailleurs français.

Pour relancer la dynamique syndicale, il faudra l’émergence de nouveaux syndicats libres, autonomes et non politisés.

Les travailleurs français peuvent faire confiance au Front National, unique parti à défendre leurs intérêts face à cette bureaucratie totalitaire au service d’un système en place corrompu.