Flamme FN 1

Communiqué du Front National du 30/01/2014

Alors qu’a fuité dans la presse une note confidentielle, synthèse des rapports préfectoraux sur la situation sécuritaire en France, le Front National constate malheureusement l’exactitude de ses analyses.

Il apparaît ainsi que le laxisme judiciaire, devenu laxisme d’Etat, mis en œuvre par les gouvernements successifs UMP et PS, nuit gravement à l’action des forces de l’ordre, lesquelles sont découragées et démoralisées.

Dans le même temps, et alors que les statistiques de la criminalité et de la délinquance font apparaître une situation effroyable de l’insécurité en France, l’on apprend que le projet de loi sur la réforme pénale portée par Mme Taubira sera examiné à l’Assemblée nationale le 14 avril prochain, soit juste après les élections municipales. Cette loi, dont la mesure phare vise à substituer une « contrainte pénale » à l’incarcération pour les condamnés à des peines inférieures à 5 ans de prison, ne peut que renforcer le sentiment d’impunité des délinquants et criminels, ainsi que le sentiment d’injustice des victimes. Elle renforcera l’insécurité sur l’ensemble du territoire nationale par l’accroissement inévitable de la récidive.

Il est consternant de constater, qu’en matière de sécurité comme en matière d’économie, les gouvernements successifs s’emploient à accélérer, envers et contre tout, des politiques qui ont pourtant fait la preuve de leur échec.

Face à l’insécurité grandissante, face à la démoralisation de nos forces de l’ordre, face à la détresse des victimes et à l’inquiétude de toute la population, il n’y a qu’une seule politique envisageable : la tolérance zéro. Elle passe par la reconstitution des effectifs de police et de gendarmerie, la création dans le cadre d’un plan quinquennal de 40.000 places de prison supplémentaires et l’application stricte des peines. Une grande réforme pénale en ce sens doit être menée, nécessitant l’abrogation des lois Dati et Taubira, en cours d’examen.