Manège de Brack Dole

Hier soir à la salle des fêtes de Dole, place Barberousse, le député UMP de la troisième circonscription du Jura, Jean-Marie Sermier, candidat à la place de premier magistrat de la ville à présenté les 35 personnes présentes sur sa liste intitulée "Maintenant, on avance". Plusieurs centaines de Dolois(e)s se sont déplacés pour applaudir le député qui a certes présenté sa liste -parmi lesquels on retrouve le centriste Daniel Germond (UDI) ou encore l'ancienne candidate de 2008 Josette Chasseur (Modem), deux anciens élus de "l'équipe Barbier" sont aussi présents sur la liste de monsieur Sermier il s'agit de Jean-Pascal Fichère et Jean-Philippe Lefèvre- mais également son programme municipal.

Le quotidien Le Progrès résume parfaitement la chose : "être soucieux de l’argent des contribuables, avoir le souci de la meilleure gestion, assurer la sécurité, soutenir les créateurs d’emplois, être réellement à l’écoute des Dolois, lancer un programme « Cœur de Ville » pour une ville propre, entretenue et mieux équipée : une ville attrayante, fluidifier la circulation et améliorer le stationnement, améliorer le réseau de transport et éviter les bus vides, équiper le centre-ville d’une salle de sport, rénover la piscine Barberousse et ne pas couvrir l’Aquaparc, valoriser les talents de tous les Dolois en s’appuyant sur la richesse associative." 

A la lecture de ce programme , on voit bien que le candidat UMP propose les mêmes choses aux électeurs dolois que son cousin germain, candidat socialiste. Seul la couverture envisagée par le Grand Dole de l'Aquaparc semble réellement les départager.

Ghislaine Fraisse, candidate du Front National-Rassemblement Bleu Marine, souhaite, en plus de certaines propositions partagées -forcément- par les autres candidats, que la sécurité, qui est la première des libertés, soit vraiment assurée, que les logements sociaux comme les aides sociales soient attribuées avec transparence et que le public puisse en être informé, défendre le principe de laïcité, lourdement mis à mal ces dernières années au profit d'un communautarisme actif et extrêmement dangereux pour tous, etc...

Les 23 et 30 mars prochains, les dolois et doloises auront le choix entre deux candidats entre lesquels une feuille suffit à signaler les différences et une candidate réellement déterminée à assurer l'avenir de notre ville en  agissant par une politique municipale de qualité au service des habitants de la ville qui sont pressurés de tous les côtés et en particulier du côté du porte-monnaie.

GS