Pompes-a-essence

En raison d’un alourdissement de la fiscalité, le gazole devrait augmenter de 8,5 centimes le litre, et l’essence de 7,7 centimes, malgré la stabilité attendue des cours du baril de pétrole brut, « sauf événement géopolitique majeur ».

Les prix à la pompe devraient sensiblement croître au cours des trois prochaines années, a prévenu mercredi l’Union française des produits pétroliers (Ufip), à l’occasion de la présentation de son bilan annuel. Cette majoration s’explique en particulier par la hausse de la fiscalité sur les produits pétroliers, a précisé Jean-Louis Schilansky, le président de l’Ufip.

De manière chiffrée, le gazole devrait ainsi augmenter de 8,5 centimes d’euro d’ici 2016. De son côté, le super sans plomb 95 devrait gagner environ 7,7 centimes. À l’arrivée, le montant de ces taxes pourrait s’élever à quelque 4 milliards d’euros. Pour le montant, l’agencement des taxes en question (TVA, taxe carbone, contribution énergie-climat…) n’est pas encore fixé dans ses moindres détails mais des ordres de grandeur sont déjà connus. Par exemple, la hausse de la taxe carbone devrait se concrétiser par une majoration de 4 centimes pour le litre de gazole à l’horizon de 2016.

Source : lefigaro.fr 

Le 04/02/2014