Médecin autrefois

Il y a peu, le site du Point – d’ordinaire plus mesuré – publiait un article assez « militant » sur Marine Le Pen, mettant en exergue deux ou trois défections et parlant de « sondages en berne ». Eh bien il n’a pas fallu attendre longtemps pour arriver à la date de péremption du dit article. Voici quelques jours, un sondage Ifop/Journal du Dimanche mettait le FN/RBM en tête nette des intentions de vote aux prochaines élections européennes avec 23%. Et jeudi 5 février, le baromètre mensuel TNS/Sofres/Sopra Group/Le Figaro Magazine note une « progression marquée » pour la présidente du FN avec 28% de côte de confiance (+3 par rapport au mois précédent).

Avec ces 28%, Marine se trouve pratiquement au niveau de François Fillon (31%), Martine Aubry (30%) et Ségolène Royal (29%). Et nettement devant François Hollande que le baromètre Sofres fait passer sous la barre symbolique des 20% de confiance (19%), Jean-Marc Ayrault (20%) ou encore Jean-François Copé, soit-disant le chef de l’opposition (19%).

Il ne reste plus au journaliste « citoyen » du Point qu’à expliquer qu’il s’agit, pour Marine Le Pen et le FNN/RBM du « léger mieux avant la fin ». Mais, apparemment, la « malade » se porte de mieux en mieux…

Le 10/02/2014