Robert Ménard Béziers

A deux semaines du premier tour des élections municipales, l'ancien président de Reporters sans frontières Robert Ménard est donné en tête du premier tour - 37% - à Béziers. Le candidat sans étiquette mais soutenu par le FN de Marine Le Pen et Debout la République de Nicolas Dupont-Aignan, est toutefois distancé au second tour qui devrait donner lieu à une triangulaire, selon les résultats de notre sondage CSA pour BFMTVLe Figaro et Orange.

Crédité de 37% au premier tour à Béziers, Robert Ménard arriverait en tête devant la liste UMP-UDI-MoDem conduite par Elie Aboud (35%). Derrière, la liste PS-EELV-Radicaux de gauche conduite par Jean-Michel du Plaa obtient 22% des intentions de vote, devant celle du Front de gauche menée par Aimé Couquet (6%). Rassemblée, la gauche cumulerait donc 28%.

En cas de triangulaire au second tour, Elie Aboud l’emporterait avec 38% des intentions de vote, contre 35% pour Robert Ménard et 27% pour Jean-Michel du Plaa.

Selon les résultats de notre sondage, nombre d'électeurs de Robert Ménard préfèreraient donner leur voix à Elie Aboud au second tour.

Qu'est ce qui importe pour les Biterrois à quelques jours du scrutin? La lutte contre la délinquance pointe en première position (49%) de leurs précoccupations devant le montant des impôts locaux (39%), le développement économique de la ville (30%) et la gestion des déchets (29%). L’immigration arrive en cinquième position, citée par 23% des interviewés.

Chez les potentiels électeurs de Robert Ménard, la délinquance (69%) et l'immigration (49%) sont les deux sujets de prédilection.

Cette hiérarchie diffère de celle observée à l’échelle nationale puisque on note un intérêt supérieur pour les questions de délinquance de +19 points et à l’immigration de +7 points

Enfin, les personnes interrogées ont été sollicitées pour juger le bilan du maire sortant Raymond Courderc. Sa note moyenne est de 5,1/10 quand 13% des votants lui accordent la note maximale de 10/10 mais plus de la majorité (56%) ne lui accordent pas ou alors tout juste la moyenne. Ainsi, 75% des Biterrois optent pour un changement en profondeur.

Le 12/03/2014