Poule étonnée

L'auteur ou les auteurs de cet article ne sont en rien membres du Front National, du Rassemblement Bleu Marine ou d'un autre mouvement de cette famille de pensée politique -à ma connaissance- et ils ne partagent pas forcément les idées défendues ici.

Boulevard Voltaire

Par Charles Rouvier le 14/036/2014

Les cas sont de plus en plus nombreux, de gens qui se réveillent un beau matin avec leur nom inscrit sur une liste FN aux municipales sans qu’ils en aient le moins du monde entendu parler, sans que, bien sûr, l’idée ne leur ait même traversé l’esprit. Un à Lillebonne, trois à Harfleur, six à Elbeuf et… vingt-deux au Grand-Quevilly !

Bizarre, vous avez dit bizarre ? Bien sûr, il est tout à fait possible que certains candidats FN soient stupides ou très malhonnêtes et prennent le risque d’inscrire — contre leur gré ou sans les prévenir — sur leur liste des gens qui, à l’évidence, s’en apercevront tôt ou tard. On peut également imaginer que ces stupides candidats FN se soient réunis un jour dans une cave, à la lueur lugubre de cierges maudits, pour coordonner leurs efforts et mettre concomitamment à exécution ce plan foireux dans toutes les villes où leur parti a une chance de l’emporter. Bien sûr, bien sûr…

Ou alors… ou alors, c’est l’inverse… Oh, c’est peu probable, j’ose à peine y songer mais on peut tout de même se demander… bizarre, tout de même, tous ces gens prétendant « ne pas avoir su ce qu’ils signaient ».

Depuis quand les gens signent-ils des papiers sans les lire ? Passer à côté d’une clause de résiliation dans un contrat de prêt de 125 pages en petits caractères, c’est excusable. Pour une déclaration de candidature d’une page avec, inscrit en énorme, en majuscules et en gras« Déclaration de candidature aux élections municipales » sur le haut de la feuille, c’est plus curieux. Ils ne savaient peut-être pas lire ?

En fait, cela rappelle furieusement les témoins qui, dans les procès contre la mafia, donnaient aux policiers noms, adresses, dates et descriptions pour devenir soudainement amnésiques une fois devant le juge. « Vous avez pourtant affirmé dans ce procès-verbal avoir porté de l’argent à X… pour le compte de Y… », s’énerve le procureur ; « Je suis confus, je me suis trompé, je n’ai jamais vu cet homme… » Petit rappel pour ceux qui ne sont pas friands de chroniques judiciaires ni de séries américaines : cette amnésie est souvent provoquée par, au choix, une enveloppe pleine de billets ou — moins agréable — l’arrivée d’un inconnu étant allé chercher les enfants à l’école. Parfois les deux. Il arrive aussi que, pour les mêmes raisons, l’amnésie soit programmée à l’avance pour discréditer la partie adverse devant la cour. En effet, lorsque l’accusation se fonde entièrement sur le témoignage d’un gars qui, une fois sous serment, prétend n’avoir rien vu, rien entendu… C’est un peu comme lorsque la moitié d’une liste Rassemblement Bleu Marine se désiste après la date limite de dépôt desdites listes. Résultat : retrait de la candidature et le candidat perd en outre tous les frais engagés !

Il ne s’agit pas là de comparer ces pauvres gens à des témoins sous influence, ni certaines municipalités à des cellules mafieuses, loin de là ! Non, comme précisé en introduction, ce sont probablement les candidats FN qui sont stupides…