Police et Gendarmerie

L'Hebdo 39 et plus précisément Cyril Kempfer revient sur son site internet sur les récentes annonces des autorités locales, préfectorales, de la police et de la gendarmerie sur le bilan chiffré de la délinquance sur la ville de Dole et plus largement sur le territoire du Grand Dole (zone gendarmerie).

Le moins que l'on puisse dire c'est que les acteurs de terrain que sont les policiers (qui ont des syndicats contrairement aux gendarmes) n'ont pas tout à fait la même vision "angélique" que leurs chefs et ce, comme l'écrit l'hebdomadaire "par simple souci d'honnêteté intellectuelle".

"Les chiffres de la délinquance rapportés montrent une inflexion entre 2012 et 2013. Quand on s'y penche plus précisément, en prenant en compte les réalités de terrain,  ils sont à prendre avec beaucoup de prudence et n'incitent aucunement à basculer dans une attitude triomphaliste de circonstance"  explique un policier syndicaliste policier, délégué départemental adjoint d'Alliance.

Le policier revient notamment sur la baisse sensible des vols par effraction dans les commerces et entreprises, qui pourraient fort bien s'expliquer par le fait que "beaucoup de ces locaux commerciaux se sont équipés à leur charge de moyens de protection (alarme et vidéo protection)." Idem au sujet des vols à l'étalage dans les grandes surfaces doloises qui si ils "sont en forte baisse depuis un certain temps du fait du renforcement des systèmes de sécurité et d'une gestion différente des modalités de dépôt de plainte".

Le policier continue sur ce qui apparaît comme n'étant nullement un simple sentiment, mais une réalité : l'augmentation générale de la violence que nous pouvons tous constater et la réaction de la justice. 

 "La lutte contre les vols par effraction est difficile du fait de l'impact de plus en plus conséquent de la délinquance itinérante. Certains avanceront que les individus interpellés pour ce type de faits sont Dolois, mais moins de 10 ont pu être mis à la disposition de la justice sur 189 faits constatés en 2013 ! S'ils étaient tous Dolois, il serait plus aisé pour les policiers de lutter contre cette délinquance et les mises à disposition seraient autrement plus conséquentes..."

Il poursuit : "Ce qui me semble tout aussi préoccupant, c'est l'augmentation de la violence, à l'image de la société actuelle, agacée par toutes les tensions qu'elle subit. Crise, sentiment de mal-être, injustice sociale... On le constate sur le terrain par des actes de plus en plus marquants. Les vols de voitures ne sont pas très réjouissant non plus et cette tendance houleuse s'accentue en ce début d'année 2014".

Alors qu'en est-il réellement de la baisse de la délinquence sur Dole. Comme partout en France, elle n'est absolument pas en baisse, elle est diffuse...

GS