Briois Hénin-Beaumont 2014

Communiqué de Presse de Steeve Briois, Secrétaire Général du Front National, candidat à la mairie d’Hénin-Beaumont du 18/03/2014

La campagne de haine menée par la Ligue des Droits de l’Homme à Hénin-Beaumont s’inscrit dans un long historique de renvoi d’ascenseur avec la Fédération socialiste du Pas-de-Calais.

Inexistante en dehors des campagnes électorales, la LDH d’Hénin-Beaumont, dirigée par un couple népotique d’Arras, sort de sa veille uniquement pour vomir une haine du FN toute opportuniste et culpabiliser les habitants de notre ville.

Il s’agit là d’une manière illégale pour cette association politique de remercier la fédération PS62 et la gauche héninoise qui lui fournit, avec l’argent du contribuable, un local gratuit en centre-ville. Ancien bras armé de Dalongeville, la LDH d’Hénin-Beaumont l’a soutenu mordicus jusqu’au bout du bout, en connaissant parfaitement les affres de sa gestion. Ce groupuscule politique a donc une responsabilité terrible dans la faillite financière et morale que connaît notre ville et ses leçons de morale n’ont aujourd’hui plus aucun crédit. Danièle et Alain Pruvost ont accompagné Gérard Dalongeville dans ses graves dérives, les yeux fermés, alors que des rapports accablants de la Chambre Régionale des Comptes pointaient des comptes insincères.

Il est vrai que le couple Pruvost a bénéficié des largesses de l’ancien maire révoqué et condamné à 3 ans de prison ferme.

Ils n’ont par ailleurs jamais remis en cause la fédération socialiste du Pas-de-Calais, sans doute l’une des plus malhonnêtes de France. La lutte contre le FN est sans doute plus intéressante pour eux que la dénonciation d’un système mafieux dont ils ont été des bénéficiaires évidents.

On a les priorités qu’on mérite.

Front National