Briois Hénin-Beaumont

La liste du Front National conduite par Steeve Briois remporterait la mairie de Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) au second tour, en duel avec la liste du maire sortant (DVG) ou dans une triangulaire, selon un sondage Ipsos-Steria paru mercredi pour France 3 Nord-Pas de Calais et France Bleu Nord. La liste de Steeve Briois, secrétaire général du FN et conseiller municipal, arriverait largement en tête du premier tour avec 45 % des voix, suivie de celle du maire sortant (DVG) Eugène Binaisse, soutenue par le PS, EELV, le PRG et le PCF, à 34 %, puis par la liste de l'ancien maire PS Gérard Dalongeville, qui remporterait 9 % des voix.

La liste menée par Jean-Marc Legrand, ex-adjoint de Gérard Dalongeville, soutenu par l'UMP et l'UDI, et celle menée par Georges Bouquillon (MRC), premier adjoint dissident d'Eugène Binaisse, remporteraient chacune 6 % des voix. Avec trois listes au premier tour, la gauche "paye ses divisions" en laissant le FN en tête, résume l'institut. Les forces de gauche mises bout à bout totalisent 49 % des intentions de vote au premier tour, contre 54,3 % lors de la municipale partielle de 2009. 

"Tout n'est pas encore joué"

Les 9 % remportés au premier tour par Gérard Dalongeville - condamné en août 2013 à trois ans de prison ferme pour détournements de fonds publics et à cinq ans d'inéligibilité, il se représente à la mairie sous l'étiquette Divers gauche après avoir fait appel - laissent planer le doute sur sa présence dans une triangulaire au second tour. Si Gérard Dalongeville n'est pas présent au second tour, le FN emporterait la mairie avec 52 % des voix, devant Eugène Binaisse, 48 %.

"Tout n'est pas encore joué (...) les intentions de vote pour le second tour dans une configuration de duel laissant présager un scrutin serré", prévient néanmoins l'institut. Pour des scores mesurés d'environ 50 % sur un échantillon de 500 cas, la marge d'erreur est d'environ 4,5 points. En cas de triangulaire, le FN remporterait une victoire "encore plus nette" au second tour avec 49 % des voix, suivi par Eugène Binaisse (42 % des voix), loin devant Gérard Dalongeville (9 %).

Par ailleurs, si 82 % des personnes interrogées ont déclaré leur intention de voter, l'indice de participation réelle retenu par Ipsos-Steria, sur la base de l'expérience, est plutôt évalué entre 67 % et 71 %. Ce qui signifierait un taux d'abstention plutôt faible. Le sondage a été réalisé par téléphone du 17 au 18 mars 2014 auprès d'un échantillon de 502 personnes, représentatif de la population de la ville de Hénin-Beaumont âgée de 18 ans et plus et inscrite sur les listes électorales, constitué d'après la méthode des quotas.

Notice complète consultable auprès de la commission nationale des sondages.

Le 19/03/2014