Urne bulletins

Le maire sortant de Besançon,Jean-Louis Fousseret (PS), arrive en tête du premier tour des municipales mais le candidat UMP Jacques Grosperrin gagne du terrain par rapport à 2008 et le FN s’invite au deuxième tour.

Triangulaire avec le FN

Le socialiste Jean-Louis Fousseret est arrivé en tête avec 33,63% des voies, devant la liste d’union UMP-MoDem-UDI de Jacques Grosperrin (31,64%) et la liste du Front National emmenée par Philippe Mougin (11,76%).

Le maire sortant, qui mène une liste d’union PS-PCF-EELV, brigue un troisième mandat. En 2008, il avait été réélu dès le premier tour avec 56,8% des suffrages, contre 25,79% pour l’UMP Jean Rosselot et 9,56% pour le Modem.

Le PS perd donc du terrain sur la droite, enfin réunie après des années de division à Besançon (115.000 habitants), bastion socialiste à gauche depuis plus de 60 ans.

Un ballotage favorable néanmoins

Mais le maire sortant pourra compter sur un bon report des voies du Parti de gauche (7,12%) et du candidat divers gauche Frank Monneur (6,22%).

Le candidat UMP Jacques Grosperrin a réussi à unir la droite avec un accord UMP-MoDem-UDI rare dans la capitale bisontine.

Le Front National, qui n’avait pas constitué de liste en 2008, fait une percée remarquée en imposant une triangulaire au deuxième tour.

Par Jérémy Chevreuil le 24/03/2014