Valls 1

A l’issue du premier Conseil des ministres qui s’est déroulé vendredi, Serge Raffy, rédacteur en chef adjoint du Nouvel observateur, réagit sur I-Télé en signalant que le gouvernement Valls est « pro-européen » et qu’« il n’y aura pas d’ambiguïté pour jouer le jeu de l’Union européenne ». Et cela pour une raison très simple : les marchés financiers et la Commission de Bruxelles « nous surveillent de très près et il va falloir donner des gages très rapidement pour ne pas inquiéter tous ces gens là ! »

Rappelons que la politique européenne menée à l’encontre des pays endettés et surendettés comme la France, s’articule par la mise en place d’une cure d’austérité sans précédent contre les peuples.

Le 04/04/2014