Engelmann FN Moselle

Communiqué de Fabien Engelmann, maire FN de Hayange (Moselle) et élu communautaire du Val de Fensch du 12/04/2014

Le 1er conseil communautaire du Val de Fensch s'est transformé en tribune politique. A la manœuvre, le député maire P. Cherchant à masquer l'échec de la politique ultra dépensière de l'ancienne équipe du Val de Fensch, M. Liebgott a encore une fois fait diversion en criant au loup contre notre parti politique et notre victoire démocratique à Hayange. Bien évidemment, aucune remise en question de la politique désastreuse condamnée lors des dernières municipales n'est venue atténuer ses propos triomphants.

Fort de ses 33 voix sur 51 , Michel Liebgott est élu président de la communauté d'agglomération du Val de Fensch. Pour la symbolique, j’ai présenté ma candidature qui a recueilli 7 voix alors que la droite (UDI-UMP) a voté blanc (11 voix).

Afin de demeurer en cercle restreint, le député-maire a proposé les 11 postes de vice-présidents à des proches de gauche, toutes et tous élus à 33 voix.

L'ancien maire PS de Florange, Philippe Tarillon, lourdement sanctionné aux dernières municipales se retrouve donc vice-président indemnisé alors que la logique voudrait que ce soit le nouveau maire élu Michel Decker qui occupe ce poste. Apparemment une petite gratification entre amis.

En finalité, Hayange, la plus grande commune de la vallée de la Fensch, ne dispose d'aucune vice-présidence. Notre proposition de diminuer de 20 % comme à Hayange les indemnités du président et des 11 vice-présidents n'a trouvé aucun écho de la part de Michel Liebgott et de ses amis. Nous prenons acte de cette situation et en tirerons les conclusions qui s'imposent tout en assurant tous les contribuables de la communauté de notre particulière vigilance quant à la gestion des deniers publics.

Par contre, au conseil municipal de Hayange, fidèles à nos idées républicaines et démocratiques, nous ne fonctionneront pas comme ces élus sectaires du Val de Fensch ; nous travaillerons intelligemment et respectueusement avec les 3 groupes d'opposition.

La république des copains coquins n'a que trop duré, vous avez encore une fois le pouvoir de les sanctionner aux prochaines élections européennes!

Aux urnes citoyens !