Dufay Patriat

Marie-Guite Dufay, présidente de la région Franche-Comté et son homologue bourguignon François Patriat qui ont le lien commun d'être tous deux membres du PS applaudiisent avec un enthousiasme "romantique" la décision du Premier ministre Manuel Valls de vouloir bouleverser le canevas administratif français à l'horizon 2021 au point de faire une conférence de presse commune hier à Besançon afin de s'afficher "en amour" !

"Entre nous, c'est une histoire d'amour. L'amour, c'est bien ; les preuves d'amour, c'est mieux"...

Sympathique mais complètement "à côté de la plaque".

Ne nous leurrons pas au sujet de l'aspect "économique"  qui serait automatiquement bénéfique pour la Franche-Comté  -comme l'affirme madame Dufay-  de la fusion avec la Bourgogne comme de celles des 22 régions actuelles à une dizaine.

Cette méga-fusion appelée et souhaitée par l'Europe de Bruxelles servira encore une fois à saper les fondements des Etats-nations qui subsistent encore aujourd'hui au sein d'une Union européenne totalement folle et qui ressemble de plus en plus à un Empire dirigé non pas par des personnes élus mais par une oligarchie politico-financière nommée et qui se se coopte sans aucune surveillance ni aucun choix démocratique.

Et dire que Dark Vador voulait se présenter aux présidentielles à Kiev !

Certainement que par rapport à la Franche-Comté, la Bourgogne y voit quelques avantages à cette fusion, étant donné, par exemple, quelle regroupera dans sa capitale régionale, Dijon, la grande majorité des services administratifs, économiques et autres... Mais qu'en est-il de l'Histoire, des traditions et du véritable atachement des Comtois à sa province.

Faut-il rappeler l'Histoire singulière de la Franche-Comté vis-à-vis de sa voisine qui a été française bien avant elle ?

La présidente Dufay et le président Patriat sont donc sur le chemin des fiançailles mais qu'en pensent leurs enfants réciproques ? Auront-ils la parole ?

GS