Bay 1

Communiqué de presse de Nicolas Bay, Président du groupe FN au Conseil régional de Haute-Normandie, Conseiller municipal d’Elbeuf et Conseiller communautaire CREA du 17/04/2014

Les élus UMP et centristes n’ont pas perdu de temps pour aller à la gamelle : la campagne électorale municipale à peine terminée, on range les promesses et on cède aux sirènes de la Fabiusie. En effet, les dirigeants locaux de l’UMP et de l’UDI ont accepté, sur proposition de Frédéric Sanchez, de participer à l’exécutif de la CREA, future « Rouen Métropole ». En échange de leur totale soumission, Ils obtiennent quelques hochets : deux postes de vice-président et quelques places au sein du Bureau exécutif de l’assemblée communautaire… Cette nouvelle trahison de leurs électeurs ne suscite, chez eux, aucun état d’âme.

Au-delà de valider les positions du Front National sur la naissance, de fait, d’une alliance politique allant de l’UMP au PS en passant par les centristes, les verts et les communistes, cette évolution a le mérite de clarifier la situation politique locale : le FN est bien la seule formation politique à s’opposer clairement au monopole du Parti socialiste dans l’agglomération rouennaise. Les débats l’ont démontré lors de la première réunion de l’assemblée ce lundi soir : la seule voix alternative à ce consensus a été portée par les élus du Front National.