Collégiale ND de Dole

L'auteur ou les auteurs de cet article ne sont en rien membres du Front National, du Rassemblement Bleu Marine ou d'un autre mouvement de cette famille de pensée politique -à ma connaissance- et ils ne partagent pas forcément les idées défendues ici.

Riposte Laïque

Par Josette Clery le 23/04/2014

A la lecture des dernières péripéties relatées par ma camarade Caroline Alamachère je me retrouve partagée entre deux réactions en apparence contradictoires…quoique…D’une part, une énorme envie de rire, et d’autre part une envie de hurler de colère !

A Dole, un islamiste est venu faire son djihâd pendant la messe de Pâques | Riposte Laique

En premier lieu : La mosquée de Mantes-La-Ville a déposé plainte contre X après avoir découvert du pâté de porc dans sa boîte aux lettres et reçu une lettre comparant les musulmans à des « cafards » révélateurs d’un « climat inquiétant » dans la ville FN (AFP Libération du 18 avril 2014).

Voilà qui montre bien l’abîme qui nous sépare de l’islam : Pour les adeptes de la religion « d’amour, de tolérance et de paix » tout est toujours dans la démesure, l’exagération, la Comédia. Pensez donc, du pâté de porc dans une mosquée ! Quel drame ! Combien de morts ? Combien de personnes choquées à vie ? Vite appelons une cellule de soutien psychologique pour soutenir les victimes ! Un procureur osera-t-il instruire une plainte aussi ridicule ? Mais c’est vrai, j’oubliais : la ville vient de passer aux mains du Front National, alors bien sûr, c’est l’horreur absolue. Des camps de rééducation sont peut-être en préparation ?

En second lieu : A Dole (Jura) les fidèles ont assisté à la scène ébahis. Ce dimanche matin, dans une collégiale pleine à craquer, un homme vêtu d’une djellabah et d’une coiffe est venu faire sa prière. Il a installé un tapis, à gauche de l’autel, alors que la messe de Pâques était en train d’être célébrée.

Après avoir troublé une première fois la messe des Rameaux, il y a une semaine à la Bedugue, puis à la Collégiale, des fidèles avaient prévenu la police. Un équipage est venu lui demander de quitter les lieux dans le calme. Le sous-préfet qui a été avisé de ce trouble à l’ordre public a tenu à préciser « Il ne faut pas créer d’amalgame, cette attitude déplacée est le fait d’un individu visiblement perturbé ». (Journal Le Progrès – 20/04/2014)

Plusieurs remarques s’imposent : 1) Il s’agissait d’un récidiviste (mais qu’importe n’est-ce-pas, avec Madame Taubira, la récidive ça n’existe pas !) 2) Il avait été signalé, pour deux faits similaires la semaine précédente, alors pourquoi la police n’a-t-elle rien fait pour l’empêcher d’approcher et de pénétrer dans la Collégiale ? Enfin, si cette Collégiale était pleine à craquer comment n’y-a-t-il pas eu ne serait-ce que deux ou trois gaillards suffisamment costauds pour attraper cet individu par la « peau des fesses » et le mettre dehors, sans autre forme de procès !!! Il s’agit là d’un sacrilège sans aucune comparaison avec l’envoi de pâté ou de jambon dans une mosquée.

Une seule explication: la France est malheureusement devenue un pays de « C……. molles » où une majorité des Français se comporte en dhimmis.

Enfin, une fois de plus, un représentant de l’Etat nous prend vraiment pour des imbéciles et nous délivre le sempiternel « pas d’amalgame » et encore mieux «individu visiblement perturbé » mais oui, c’est bien sûr ! N’allez surtout pas penser à un acte délibéré…même pas en rêve. Pour mémoire, souvenons-nous, il y a quelques années, de cette tentative d’attentat, heureusement déjoué, contre la cathédrale de Strasbourg,  le jour de Noël, date bien évidemment choisie au hasard, pas du tout délibérée !

Une seule question : imaginez une seconde que les rôles soient inversés – pour une fois – et qu’un chrétien se permette de troubler, par exemple, la grande prière du vendredi, durant la période du ramadan. Que se passerait-il à votre avis ?? Un grand drame nécessitant au moins la présence immédiate du Ministre des Cultes, pour compatir, assurer cette communauté de son soutien indéfectible, et de la justice qui sera saisie (c’est bête, tout de même, Manolo n’est plus aux manettes de ce ministère !) et bien sûr arrestation immédiate du « criminel« . Mais pour des Chrétiens bafoués, sur leur propre sol, le jour de la plus grande fête chrétienne, la Résurrection du Christ, quelle importance ?

Pour conclure, emprunté au livre de Fabien Engelmann  ,Du gauchisme au patriotisme , un extrait de l’épilogue de Caroline Alamachère :

"Ceux qui ont choisi le patriotisme ont compris qu’ils avaient tout à perdre en baissant la tête, et tout à gagner à se rebeller, à entrer en résistance comme l’ont fait les Résistants durant la guerre, ceux qui sont morts pour sauver leur pays donné aujourd’hui en pâture au mondialisme le plus débridé."

Et j’ajouterai à l’islamisation suicidaire de l’Europe en général, et de notre pays en particulier.