Théâtre impérial Napoléon III

Vestige du Second Empire, le théâtre impérial Napoléon III (théâtre du château de Fontainebleau), petit bijou architectural construit entre 1854 et 1857 à la demande de Napoléon III, est en cours de restauration ; l’ouverture est prévue pour 2015.

En revanche – il faudra s’y habituer –, il changera de nom pour devenir le théâtre Cheikh Khalifa ben Zayed Al Nahyane, car ce sont les Émirats arabes unis qui ont sorti le chéquier pour sa restauration. On nous a bien aidés, alors il faut leur rendre la monnaie de leur pièce…

D’ailleurs, personne ne s’en cache, c’est écrit noir sur blanc sur le site officiel : « Dans le cadre d’un accord passé entre le gouvernement français et celui de l’émirat d’Abou Dabi, parallèle à celui créant le musée universel du Louvre Abou Dabi, une enveloppe de 5 millions d’euros reconductible a été allouée par Son Altesse le Cheikh Khalifa ben Zayed al Nahyane au financement de la restauration du théâtre impérial du château de Fontainebleau. En reconnaissance de cette action, le ministre de la Culture et de la Communication, Renaud Donnedieu de Vabres, a décidé le 27 avril 2007, en présence de l’autorité de la Culture et du Patrimoine d’Abou Dabi, Son Altesse Cheikh Sultan ben Tannoun al Nahyane, de donner au théâtre impérial le nom de son mécène. »[...]

Boulevard Voltaire / Voir aussi Le Figaro

Le 04/05/2014

Note BYR : Cette totale abdication de notre souveraineté culturelle et historique a été décidée en toute connaissance de cause au début de 2007 - sous la présidence Chirac avant même l'élection de Nicolas Sarkozy- par un ministre d'un gouvernement UMP... Cette nouvelle appelation d'un lieu d'histoire et de culture est une aberration de plus à mettre sur la longue liste de l'UMPS consacrée à la déflagration de notre pays.