Monot FN

Communiqué de Presse de Bernard Monot, Stratégiste économique et tête de liste Front National / Rassemblement Bleu Marine aux élections européennes dans l’euro circonscription Massif Central – Centre du 09/05/2014

Le 11 mai prochain se déroulera un scrutin important pour la France dans l’océan Pacifique. Ces élections provinciales en Nouvelle-Calédonie devront renouveler les conseillers des trois provinces de l’archipel.

C’est la dernière échéance électorale avant le référendum d’autodétermination qui doit être organisé entre 2014 et 2018, conformément aux accords de Nouméa et dont la date sera fixée par les élus du Congrès.

A ce titre, cette élection est cruciale pour tous ceux qui refusent de voir la Nouvelle-Calédonie se séparer de la République française et s’aventurer sur les chemins dangereux de l’indépendance.

Le Front National, fidèle à ses valeurs patriotiques est le seul parti politique à défendre les Pays, territoires et départements d’outre-mer (POM, TOM, DOM) contre cette idéologie « indépendantiste » d’inspiration onusienne, défendue par l’UMPS et qui crée sur l’archipel calédonien une insécurité juridique, sociale et économique.

Les électeurs patriotes et anti-indépendantistes doivent saisir cette occasion pour s’opposer catégoriquement aux conséquences malheureuses des Accords de Nouméa qui constituent une triple forfaiture à l’égard de la Nation, de la République et de la démocratie.

A l’égard de la Nation puisque c’est un pas de plus vers une sécession d’une partie du territoire national et une atteinte grave à l’intégrité géostratégique de la France, 2ème puissance maritime mondiale.

A l’égard de la République, puisque ces accords violent directement le principe d’égalité entre les citoyens.

A l’égard de la démocratie, puisque la loi constitutionnelle de 2007 modifiant le corps électoral de la Nouvelle-Calédonie et approuvée par le PS et l’UMP, exclut certains citoyens Français du droit de vote.

Le 11 mai 2014, en votant pour les listes FN-RBM vous marquerez l’indéfectible attachement de la Nouvelle-Calédonie à la France contre les partis de l’étranger qui œuvrent à l’affaiblissement de leur patrie dans le monde.