Besançon place du 8 septembre

« Puisque Valls veut jouer aux petits soldats, on va sortir les canons! ».Jean-Philippe Allenbach, le président du Mouvement Franche-Comté, est très remonté contre le projet de fusion avec la région Bourgogne. Sur la vitrine de son local, situé au coeur de la boucle à Besançon, de multiples affiches mettent en garde contre la « mort de la Franche-Comté ». Une manifestation sera organisée ce samedi, « 340 ans du siège de la ville par Louis XIV », précise la page Facebook de l’événement, auquel 200 internautes environ ont prévu de participer.

Sur le réseau social, le collectif « Sauvons la Franche-Comté » rassemble pour sa part plus de 9000 personnes.

Le but du rassemblement de samedi sera d’obtenir un référendum sur une éventuelle fusion.

Diverses pétitions circulent. Celle initiée par le Parti communiste n’a obtenu à ce jour qu’une centaine de signatures.

Avec 1154 voix, Jean-Philippe Allenbach n’avait réuni que 0,25% des suffrages lors des élections régionales de 2004. Il ne s’était pas présenté en 2010.

Par Jérémy Chevreuil le 16/05/2014