UMP Copé

"Le FN n'est que dans la provocation" a dit hier soir Jean-François Copé lors d'un meeting tenu à Paris.

Non, monsieur Copé, le mouvement patriote présidé par Marine Le Pen n'est en aucun cas dans la provocation, bien au contraire, c'est l'UMP (Union pour une Magouille populaire ?) dont Jean-François Copé en est le président (élu ou pas...) qui se vautre depuis des années dans cet état de fait.

Cela fait plus de quarante ans que nous sommes dans cette période qui consiste à nous faire croire que les "deux camps" opposés , la droite, la gauche, s'opposent ardemment alors qu'ils sont en accord sur 99,5% des sujets qui touchent à la France et à l'Europe.

Alors, non , M. Copé le Front National ne fait pas dans la provoc ' !

Provocation de Jean-François Copé du point de vue de ses compatriotes, et alors que l'ancien président de la République nous a concocté une tribune dans la presse où, au delà de la préoccupation actuelle, il essaie de se positionner au "dessus" des partis, rappelons nous simplement la trahison du 4 février 2008 avec l'adoption par la voie parlementaire par le Congrès du Traité de Lisbonne ( l'UMP avait alors massivement voté "oui" avec le vote de 306 députés et de 149 sénateurs). Un traité qui n'est pas autre chose qu'un copié-collé du projet de "constitution européenne" rejeté massivement par les Français lors du référendum du 29 mai 2005.

Il y aura 9 ans jeudi prochain.

Provocation lorsque l'UMP ose se la jouer proche des préoccupations des Français au point de vue économique, social et de l'emploi, alors que durant plus de dix ans il détenait l'ensemble des leviers du pouvoir.

Et que dire des sujets de l'insécurité et de l'immigration...

Trop longtemps l'UMP et le RPR avant lui, a trompé ses électeurs et peut-être pire, ses adhérants et militants. Le moment est sans doute venu de lui remémorer que dans notre pays c'est le peuple qui est le souverain  (lorsqu'on le respecte !) et la meilleure façon et de passer par les urnes pour le lui dire.

Alors le 25 mai, disons non à cette Europe tentaculaire soutenue avec une hargne remarquable par l'UMP et leurs "jumeaux" de droite comme de gauche, et profitons-en pour donner une réponse claire et significative à monsieur Copé.

Et là, ce n'est pas de la provocation !

GS